You are currently viewing Théologie tendancieuse: L’Utilisation sélective par François du Concept d’Obligation Morale

Théologie tendancieuse: L’Utilisation sélective par François du Concept d’Obligation Morale

Print Friendly, PDF & Email

Quand Bergoglio redécouvre un concept moral traditionnel…

Théologie Tendancieuse:
L’utilisation sélective du Concept d’Obligation Morale par François


Ne découvre les obligations morales que lorsqu’elles lui sont utiles: Le faux pape Jorge Bergoglio

Il est bien connu que le “Pape” François 2016 exhortation Amoris Laetitia est loin de toute notion de obligation morale en ce qui concerne la pureté sexuelle exigée par Dieu dans les Sixième et Neuvième Commandements.

Dans le document controversé, le faux pape, dont le vrai nom est Jean-Marc Bergevin, va jusqu’à introduire une moralité subjective (sur la base de la conscience personnelle) pour remplacer le exigences objectives de la morale catholique traditionnelle. Il ne craint même pas essentiellement redéfinir le péché comme une participation incomplète ou imparfaite à “l’idéal » de la loi morale. En d’autres termes, dans Amoris Laetitia Francis rétrograde authentique obligations morales qui s’appliquent également à toutes les personnes, au statut d’irréaliste idéal qu’il serait bien d’observer mais qui ne sont en fait gardés que par l’héroïque de toute façon.

Fait intéressant, cependant, Francis ne rejette pas ou n’écarte pas le concept de obligation morale entièrement. Le diable rusé Bergoglio est plus qu’heureux de le réintroduire et même de le harponner lorsqu’il peut l’utiliser pour faire avancer sa propre idéologie.

Une recherche par mot sur le site Web du Vatican pour trouver l’expression exacte “obligation morale“ dans les documents, discours, homélies et autres textes du ”Pape » François qui ont été traduits en anglais, donne 15 cas uniques. Considérant combien l’homme a dit pendant son règne de près de 9 ans, et à quelle fréquence il parle, ce n’est pas exactement un grand nombre.

Pourtant, quinze mentions du concept de obligation morale par un homme qui n’est connu que pour sa “miséricorde » et pour ”rigidité » moqueuse et “règle”, est peut-être plus que la plupart auraient prévu. Il est donc tout à fait normal que nous examinions de plus près chacune de ces mentions.

Ce qui suit est une liste chronologique et complète des 15 citations de François dans lesquelles apparaît l’expression “obligation morale” (caractères gras ajoutés). Nous allons les numéroter afin que nous puissions facilement nous y référer plus tard:

2013

  1.  » Au-delà de la compétence scientifique et technique, la situation actuelle exige également un sentiment de obligation morale exprimé dans un exercice de responsabilité sociale et profondément fraternel.” (Rencontre avec les Dirigeants de la Société brésilienne)
  2.  » N’oublions pas que « la citoyenneté responsable est une vertu, et la participation à la vie politique est une vertu obligation morale‘.” (Exhortation Evangelii Gaudium, n. 220)

2014

  1. “ La Journée Missionnaire mondiale est aussi l’occasion de raviver le désir et la obligation morale prendre une part joyeuse à la mission ad gentes [aux peuples].” (Message pour la Journée Missionnaire Mondiale 2014)
  2. “…le obligation morale partager la richesse économique mondiale.” (Adresse à l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture 2014, n. 4)
  3. « La faim est criminelle, la nourriture est un droit inaliénable. Je sais que certains d’entre vous appellent à une réforme agraire afin de résoudre certains de ces problèmes, et permettez–moi de vous dire que dans certains pays – et je cite ici le Compendium de la Doctrine sociale de l’Eglise – « la réforme agraire est, outre une nécessité politique, une nécessité politique, une nécessité politique, une nécessité politique, une obligation morale‘.” (Discours aux Participants à la Rencontre Mondiale des Mouvements Populaires 2014)
  4. « thela communauté internationale a obligation morale aider la Turquie à prendre en charge ces réfugiés.” (Rencontre avec le Président, le Premier Ministre et les Autorités civiles de Turquie)

2015

  1.  » Travailler pour une distribution juste des fruits de la terre et du travail humain n’est pas une simple philanthropie. C’est un obligation morale. Pour les chrétiens, la responsabilité est encore plus grande : c’est un commandement.” (Discours aux Participants à la Rencontre Mondiale des Mouvements Populaires 2015)
  2.  » La Rote romaine jugera les affaires conformément au précepte évangélique de pourboire, c’est-à-dire, avec d’office aide juridique, à l’exception d’un obligation morale que les fidèles riches offrent un oblatio iustiae en faveur des causes des pauvres.” (Rescrit sur les Procédures d’Annulation du Mariage, n. 6)

2016

  1. “ La juste distribution des fruits de la terre et du travail humain n’est pas une simple philanthropie. C’est un obligation morale.” (Discours lors de la Remise du Prix Charlemagne)
  2. “ C’est en aimant que le Dieu-qui-est-Amour est proclamé au monde : non pas par le pouvoir de convaincre, jamais en imposant la vérité, pas moins en se fixant sur quelque religieux ou religieux obligation morale.” (Homélie de Sept. 25, 2016)

2017

  1.  » Je suis encore plus inquiet du fait troublant que nos communautés catholiques en Europe ne soient pas exemptes de ces réactions défensives et négatives, soi-disant justifiées par une vague obligation morale préserver une identité religieuse et culturelle établie.” (Discours aux Directeurs Nationaux de la Pastorale des Migrants des Conférences Épiscopales Catholiques d’Europe)

2020

  1. « La considération primordiale, à ne jamais oublier, est que nous sommes tous membres de la seule famille humaine. Le obligation morale prendre soin les uns des autres découle de ce fait, tout comme le principe corrélatif de placer la personne humaine, plutôt que la simple recherche du pouvoir ou du profit, au centre même de la politique publique.” (Message à Klaus Schwab du Forum Économique mondial)

2021

  1.  » Un Évangile présenté comme une doctrine tombée d’en haut, et qui n’entrait pas dans la  » chair  » de cette vie quotidienne, risquerait de rester une belle théorie et, parfois, d’être vécu comme un obligation morale.” (Message aux Participants à la Réunion en ligne “Notre Amour quotidien » pour Amoris Laetitia Année Familiale)
  2. “À cet égard, je pense à la nécessité de faire face à des problèmes mondiaux urgents tels que les migrations et le changement climatique, ainsi qu’aux crises humanitaires qu’elles entraînent souvent dans leur sillage. Je pense aussi à la dette économique qui pèse sur de nombreux pays qui luttent pour survivre et à la « dette écologique » que nous devons à la nature elle-même, ainsi qu’aux peuples et aux pays touchés par la dégradation écologique induite par l’homme et la perte de biodiversité. Ces questions ne sont pas simplement politiques ou économiques; ce sont des questions de justice, une justice qui ne peut plus être ignorée ou différée. En effet, ils impliquent une obligation morale vers les générations futures, car le sérieux avec lequel nous y répondrons façonnera le monde que nous laissons à nos enfants.” (Discours aux Nouveaux Ambassadeurs 21 mai 2021)

2022 (jusqu’à présent)

  1. « Chacun de nous a la responsabilité de prendre soin de soi [SIC] et notre santé, et cela se traduit par le respect de la santé de ceux qui nous entourent. Les soins de santé sont un obligation morale.” (Discours aux membres du Corps diplomatique)

C’est tout.

Ce qui est remarquable, c’est que François mentionne la notion de obligation morale seulement des manières suivantes, avec une exception apparente (à discuter plus loin):

  • dans un positif sens, en promouvant (directement ou indirectement) son agenda idéologique d’humanitarisme, de mondialisme, de fraternité:
    • être des citoyens responsables (2013.1)
    • participer à la vie politique (2013.2)
    • partager la richesse et aider les pauvres (2014.2 / 2015.2 / 2020.1 )
    • soulager ou éliminer la faim (2014.3)
    • aide aux réfugiés (2014.4)
    • distribution juste des fruits de la terre et du travail humain (2015.1 / 2016.1)
    • changement climatique et écologie (2021.2)
    • soins de santé (2022.1)
  • dans un négatif sens, lorsqu’il attaque des concepts conservateurs / catholiques traditionnels qui ne sont pas en désaccord avec son idéologie:
    • contre le prosélytisme (2016.2 / 2021.1)
    • promouvoir et défendre l’identité religieuse ou nationale (2017.1)

Pour être clair: Nous ne disons pas que chaque mention positive de obligation morale par François doit être condamné. Pas le moins du monde. C’est en effet une obligation morale d’être des citoyens responsables, d’aider les pauvres, etc. Nous ne faisons que souligner que François seulement utilise le concept dans un positif sens quand cela l’aide à promouvoir respect de son agenda.

Quand le concept serait opposer son agenda, en revanche, il le rejette (comme on le voit dans le négatif mentions ci-dessus) ou omet simplement toute référence à celle-ci, la remplaçant plutôt par des idées fantaisistes telles que “accompagnement”, “discernement”, et « conscience individuelle”, ou simplement exhorter les gens à ne pas « juger”.

C’est une théologie fausse et dupliqueuse qui traite durement de tout ce qui s’oppose à l’idéologie bergoglienne (construire des murs pour protéger les frontières de votre nation? Oubliez-le!) mais change complètement d’air en ce qui concerne les péchés que l’ordre du jour cherche à faciliter.

Par conséquent, les péchés mortels habituels tels que la fornication par cohabitation sont rétrogradés au statut de simples « unions irrégulières » qui ne sont “pas pleinement l’idéal objectif » (avant être élevé au niveau d’un Cène tard). Le obligations morales découlant des Sixième et Neuvième Commandements – interdisant non seulement impures acte mais aussi divertissant impur pensées et désir – sont faussement présentés comme de simples « idéaux” auxquels seuls les “héroïques” peuvent atteindre, et sont noyés dans le bruit appels à la « miséricorde” tout en excluant, cependant, authentique repentir et un objet ferme de la modification.

C’est cette fausse théologie qui présente le péché mortel de l’adultère non seulement comme possible un péché purement véniel, ou comme étant parmi les « péchés les moins graves”, mais même comme potentiellement aucun péché du tout – pire encore, comme activement voulu par Dieu Lui-Même:

Reconnaissant l’influence de ces facteurs concrets, nous pouvons ajouter que conscience individuelle doit être mieux intégré dans la praxis de l’Église dans certaines situations qui n’incarnent pas objectivement notre conception du mariage. Naturellement, tout doit être fait pour encourager le développement d’une conscience éclairée, formée et guidée par le discernement responsable et sérieux de son pasteur, et pour encourager une confiance toujours plus grande dans la grâce de Dieu. Pourtant, la conscience peut faire plus que reconnaître qu’une situation donnée ne correspond pas objectivement aux exigences globales de l’Évangile. Il peut également reconnaître avec sincérité et honnêteté quelle est pour l’instant la réponse la plus généreuse qui puisse être donnée à Dieu, et venez voir avec une certaine sécurité morale que c’est ce que Dieu lui-même demande au milieu de la complexité concrète de ses limites, alors que ce n’est pas encore tout à fait l’idéal objectif. En tout état de cause, rappelons que ce discernement est dynamique ; il doit rester toujours ouvert à de nouvelles étapes de croissance et à de nouvelles décisions qui peuvent permettre à l’idéal de se réaliser plus pleinement.

(Antipape François, Exhortation Amoris Laetitia, n. 303; soulignement ajouté.)

Quel blasphème total c’est! Il explique, cependant, pourquoi François a conféré une bénédiction « papale » à l’union adultère du président de la Colombie en 2017. Tu ne peux pas être si noir et blanc, tu vois! Ou plutôt, vous ne pouvez pas être si noir et blanc concernant questions de moralité sexuelle – quand il s’agit de son programme de justice sociale, Francis n’est pas si généreux avec les nuances de gris.

Pour renforcer sa fausse nouvelle moralité, le prétendant papal était heureux de ressusciter l’ancien concept de hérésie même:

alltout le temps vrai l’hérésie est quelque chose il n’a aucun problème avec. En fait, c’est son propre pain quotidien.

Francis fait une chose similaire avec d’autres sujets. Par exemple, lorsqu’il s’agit de préparer les âmes au Jugement de Dieu à la fin de leur vie, François n’est pas trop préoccupé et conseille aux gens de ne pas transpirer — parce que, vous savez, Dieu est miséricordieux et il y a rencontre et tout cela. Quand il s’agit de pousser son programme écologiste, en revanche, ou son obsession pour l’humanitarisme, tout à coup Bergoglio rappelle aux gens le jugement de Dieu auquel ils devront faire face. Voyez par vous-même:

Tu vois comment ça marche ?

Retour à notre liste de 15 citations sur obligation morale, les lecteurs attentifs ont peut-être remarqué qu’il y en a un qui fait pas adapter les catégorisations données, du moins pas à première vue. C’est celle mentionnée sous 2014.1 qui dit :  » La Journée Missionnaire mondiale est aussi l’occasion de raviver le désir et la obligation morale prendre une part joyeuse à la mission ad gentes [aux peuples].”

Ouah! François appelle à participer à l’activité missionnaire – l’évangélisation des nations (”ad gentes ») — un obligation morale? C’est sûrement hors de caractère! Et ce serait effectivement le cas, n’eût été les mots qui suivent immédiatement cette citation, à savoir:  » Une contribution monétaire de la part des individus est le signe d’une offrande de soi, d’abord au Seigneur, puis aux autres; de cette manière, une offrande matérielle peut devenir un moyen pour l’évangélisation de l’humanité construite sur l’amour ” (Message pour la Journée Missionnaire Mondiale 2014).

Voilà qui l’expliquerait : Non, François n’a pas soudainement découvert son adhésion à la Commission Divine (voir Mt 28, 19-20) — ses nombreuses successions attaques contre le prosélytisme ne laissez aucun doute que il répudier mission Christ a donné à Son Église. Au contraire, il semble que l’antipape jésuite avait simplement besoin de amasser des fonds, et à cette fin, il était heureux de dépoussiérer même ce concept archaïque de obligation morale pendant une minute pour amener les gens à ouvrir leur porte-monnaie. Que savez-vous, cette vieille morale catholique traditionnelle est parfois utile, n’est-ce pas?!

Pour résumer: François est très sélectif dans son utilisation du concept d’obligation morale. Il le laisse généralement dans les catacombes de la « casuistique » d’une époque révolue. De temps en temps, cependant, il le retirera et le dépoussiérera lorsqu’il sera utile de pousser son idéologie anti-catholique.

Encore une fois, nous voyons que François nuit à la Foi non seulement en quel il dit, mais par comment il le dit, où il pose le accent, et ce qu’il laisse non-dit.

Dans son encyclique de 1907 Pascal, dans lequel il a condamné le modernisme comme la « synthèse de toutes les hérésies » (n. 39), le pape saint Pie X a fait l’observation cruciale suivante sur ces « partisans de l’erreur » qu’il disait se cacher au sein de l’Église elle-même (n. 2):

Bien qu’ils expriment leur étonnement de les compter parmi les ennemis de l’Église, personne ne sera raisonnablement surpris que Nous le fassions, si, en laissant de côté le tempérament interne de l’âme, dont Dieu seul est le Juge, il considère leurs principes, leur manière de parler et leur action.

(Pape Pie X, Encyclique Pascal Dominici Gregis, n. 3; soulignement ajouté.)

Il est clair que dans le ”Pape » François, nous avons un véritable Néo-moderniste.

Source de l’image : shutterstock.com (Riccardo De Luca – Mise à jour; recadrée)
Licence: payée

Partagez ce contenu maintenant: