You are currently viewing Pape François en Carême: Jésus est avec nous, même quand on est tenté

Pape François en Carême: Jésus est avec nous, même quand on est tenté

null / siam.pukkato / Shutterstock.

Washington, D.C. Salle de presse, 6 mars 2022 / 08h30 (CNA).

Le Pape François a souligné le voyage de 40 jours de Jésus dans le désert, où il est tenté par le diable, comme un exemple pour les fidèles pendant le Carême.

« Jésus aussi a été tenté par le diable, et il nous accompagne, chacun de nous, dans nos tentations”, a déclaré dimanche le Pape François.

Le pontife de 85 ans a réfléchi à l’Évangile du premier dimanche de Carême devant la foule de la place Saint-Pierre à Rome avant l’Angélus, une prière mariale. Les fidèles se sont réunis pour prier avec le pontife, y compris beaucoup qui ont agité le drapeau de l’Ukraine, un pays qu’il solidarité exprimée avec pendant l’invasion en cours de la Russie.

Lors de son Angélus, le Pape François a examiné L’interaction de Jésus avec le diable.

« Deux fois, le diable s’adresse à lui en disant: « Si tu es le Fils de Dieu… », commença-t-il.  » Il lui propose ainsi d’exploiter sa position : d’abord pour satisfaire les besoins matériels qu’il ressent, la faim, puis pour augmenter sa puissance ; et, enfin, pour avoir un signe prodigieux de Dieu.”

“ C’est comme s’il disait :  » Si tu es Fils de Dieu, profite-en ! »  » A ajouté le pape François.

Le diable, a-t-il dit, utilise des tactiques similaires avec les êtres humains.

« Combien de fois cela nous arrive: « Mais si vous êtes dans cette position, profitez-en! Ne perdez pas l’occasion, la chance, ”c’est-à-dire « pensez à votre avantage « , a-t-il dit à propos de la tromperie du diable.

Cette ”proposition séduisante“, a-t-il poursuivi, « vous conduit à l’asservissement du cœur: elle nous rend obsédés par le désir d’avoir, elle réduit tout à la possession des choses, du pouvoir, de la gloire.”

Il a examiné comment Jésus  » s’oppose aux attraits du mal d’une manière gagnante.”

« Comment fait-il cela? » demanda-t-il. « En répondant aux tentations par la Parole de Dieu, qui dit de ne pas profiter, de ne pas utiliser Dieu, les autres et les choses pour soi-même, de ne pas profiter de sa propre position pour obtenir des privilèges.”

” Le bonheur et la vraie liberté ne se trouvent pas dans la possession, mais dans le partage; non pas dans le fait de profiter des autres, mais dans l’amour de ceux-ci; non pas dans l’obsession du pouvoir, mais dans la joie du service « , a-t-il expliqué.

Il a souligné la formulation de Jésus avec le diable.

 » Jésus ne converse pas avec le diable : il n’a jamais conversé avec le diable ”, a souligné le pontife. « Soit il l’a banni, quand il a guéri les possédés, soit dans ce cas, quand il doit répondre, il le fait avec la Parole de Dieu, jamais avec sa propre parole.”

Les fidèles, dit-il, devraient faire de même.

« Frères et sœurs, n’entrez jamais en dialogue avec le diable: il est plus rusé que nous”, a-t-il averti.  » Accrochez-vous à la Parole de Dieu comme Jésus.”

Il a dit aux fidèles d’”être vigilants“ contre le diable qui peut apparaître ”avec des yeux doux“ et « avec un visage angélique.”

« Combien de fois nous avons entendu: « J’ai fait des choses étranges, mais j’ai aidé les pauvres »; ‘J’ai profité de mon rôle — en tant que politicien, gouverneur, prêtre, évêque — mais aussi pour de bon”; « J’ai cédé à mon instinct, mais à la fin, je n’ai fait de mal à personne », ces justifications « , a-t-il énuméré. “ Il ne faut pas tomber dans ce sommeil de la conscience qui nous fait dire :  » Mais après tout, ce n’est pas sérieux, tout le monde le fait!’”

Même avec Jésus, dit-il, le diable voulait qu’il “ croie que ses propositions étaient utiles pour prouver qu’il était vraiment le Fils de Dieu.”

Dans le même temps, le pape François a rappelé aux auditeurs“ « N’ayez pas peur » et a proposé“ « que ce temps de Carême soit aussi un le temps du désert pour nous.”

« Prenons le temps du silence et de la prière — juste un peu, cela nous fera du bien — dans ces espaces arrêtons-nous et regardons ce qui remue dans nos cœurs, notre vérité intérieure, ce que nous savons ne peut être justifié”, a-t-il expliqué.  » Trouvons la clarté intérieure, en nous plaçant devant la Parole de Dieu dans la prière, afin qu’une lutte positive contre le mal qui nous asservit, un combat pour la liberté, puisse avoir lieu en nous.”

Il a également encouragé les fidèles à demander à la Bienheureuse Vierge Marie “ de nous accompagner dans le désert du Carême et de nous aider sur notre chemin de conversion.”


Si vous appréciez les nouvelles et les points de vue fournis par Catholic World Report, veuillez envisager de faire un don pour soutenir nos efforts. Votre contribution nous aidera à continuer à mettre CWR à la disposition de tous les lecteurs du monde entier gratuitement, sans abonnement. Merci pour votre générosité!

Cliquez ici pour plus d’informations sur le don à CWR. Cliquez ici pour vous inscrire à notre newsletter.