You are currently viewing Biden réaffirme son soutien à l’avortement à l’occasion de l’anniversaire de Roe v. Wade

Biden réaffirme son soutien à l’avortement à l’occasion de l’anniversaire de Roe v. Wade


Le pape François rencontre le président Joe Biden en octobre. 29, 2021. / Médias du Vatican / CNA

Salle de presse de Washington, D.C., 22 janvier 2022 / 10h40 (CNA).

Le président Joe Biden s’est engagé à défendre un soi-disant droit à l’avortement et a réaffirmé son engagement en faveur de la généralisation de la procédure dans une déclaration de janvier. 22 déclaration marquant l’anniversaire de la déclaration Roe c. Wade, la décision historique de 1973 qui a légalisé l’avortement dans tout le pays.

 » Le droit constitutionnel établi dans Roe c. Wade il y a près de 50 ans, aujourd’hui est attaqué comme jamais auparavant ”, lit-on dans la déclaration, cosignée par la vice-présidente Kamala Harris. “ C’est un droit qui, selon nous, devrait être codifié dans la loi, et nous nous engageons à le défendre avec tous les outils dont nous disposons.”

 » Nous sommes profondément engagés à protéger l’accès aux soins de santé, y compris les soins de santé reproductive, et à veiller à ce que ce pays ne recule pas sur l’égalité des femmes ”, poursuit le communiqué.

La déclaration a été publiée un jour après que des dizaines de milliers de militants pro-vie se soient réunis à Washington pour le Marche pour la Vie.

Biden et Harris ont condamné les efforts des législateurs pro-vie pour promulguer des restrictions sur l’avortement, affirmant qu ‘“au Texas, au Mississippi et dans de nombreux autres États du pays, l’accès aux soins de santé reproductive est attaqué.”

”Ces restrictions d’État restreignent la liberté de toutes les femmes“, ont-elles écrit, ajoutant que ces restrictions sont « particulièrement dévastatrices pour celles qui ont moins d’options et moins de ressources, telles que celles des communautés mal desservies, y compris les communautés de couleur et beaucoup dans les zones rurales.”

En plus de soutenir la codification du droit à l’avortement pendant toute la durée d’une grossesse, Biden et Harris ont écrit qu’ils “continueront à travailler avec le Congrès sur la Loi sur la protection de la santé des femmes.”

Loi sur la Protection de la Santé des Femmes serait établir “un droit statutaire pour les professionnels de la santé de fournir un avortement et le droit pour leurs patients de recevoir des soins, sans restrictions médicalement inutiles qui excluent les soins d’avortement.”

S’il est adopté, le projet de loi éliminerait également les exigences, y compris les périodes d’attente obligatoires et les échographies avant que la procédure puisse être effectuée.

Biden et Harris ont écrit qu’il était important de “veiller à ce que nos filles et petites-filles aient les mêmes droits fondamentaux que leurs mères et leurs grands-mères se sont battus et ont gagnés en ce jour, il y a 49 ans.”

“ En ce moment charnière, nous nous engageons de nouveau à renforcer l’accès aux soins de santé génésique essentiels, en défendant le droit constitutionnel établi par Roe, et de protéger la liberté de tous les peuples de construire leur propre avenir « , lit-on dans la déclaration.

Biden est le deuxième président catholique et le premier à être élu depuis Roe c. Wade. Dans une interview avec le Washingtonian quand Roe a été publié, Biden a déclaré qu’il était plus modéré sur de nombreuses questions sociales, y compris l’avortement.

”Mais quand il s’agit de questions comme l’avortement, l’amnistie et l’acide, je suis à peu près aussi libéral que votre grand-mère », a déclaré Biden à l’époque. « Je n’aime pas la décision de la Cour suprême sur l’avortement. Je pense que c’est allé trop loin. Je ne pense pas qu’une femme ait le seul droit de dire ce qui devrait arriver à son corps.”

Au Sénat, Biden a voté à plusieurs reprises pour une loi qui empêcherait le financement par les contribuables de l’avortement. Cependant, son point de vue sur l’avortement a commencé à changer avec le temps.

Lors de sa dernière année au Sénat avant de devenir vice-président, Biden a reçu une note nulle par le Comité national du droit à la Vie. La dernière fois que Biden a reçu un score supérieur à zéro de la part du comité pro-vie, c’était en 2003-2004.

”Il n’y a pas de surprise ici », a déclaré Mercedes Schlapp, ancienne directrice de la communication stratégique de l’administration Trump, dans un Jan. 21 entrevue avec Owen Jensen d’EWTN. « Nous savions qu’il allait être radical sur l’avortement. Nous savions qu’il allait soutenir l’avortement — les avortements tardifs. Nous savons qu’il est obsédé et que le parti [démocrate] est obsédé par la codification de Roe v. Wade.”

” En tant que catholiques, nous devons faire entendre notre voix « , a-t-elle poursuivi. « Nous devons rester forts et nous devons dire au président que ce n’est pas juste. Nous devons défendre l’enfant à naître.”


Si vous appréciez les nouvelles et les points de vue fournis par Catholic World Report, veuillez envisager de faire un don pour soutenir nos efforts. Votre contribution nous aidera à continuer à mettre CWR à la disposition de tous les lecteurs du monde entier gratuitement, sans abonnement. Merci pour votre générosité!

Cliquez ici pour plus d’informations sur le don à CWR. Cliquez ici pour vous inscrire à notre newsletter.